La naissance de la télévision italienne

Les origines du livre
octobre 1, 2020

La naissance de la première télévision en Italie remonte au 3 Janvier de l’année 1954. Mais au début, elle a connu de nombreuses difficultés économiques causées par les nombreux conflits entre les politiciens et le monde culturel. Sa potentialité et son utilité sont ensuite progressivement découvertes à l’écran.

La naissance de la télévision italienne et les premières réglementations en matière de télévision

Le dimanche 3 Janvier, le Pape Pie XII a déclaré publiquement que la télévision doit suivre des normes qui consistent à mettre les programmes télévisés au service de  l’éducation saine et l’élévation morale des citoyens. Alors la RAI a été contrôlé par la DC pendant deux ans environs et c’est ainsi que l’action catholique s’est fortifiée. Et le conseil d’administration a publie un code d’autodiscipline a suivre dans la radiodiffusion de variétés pour protéger moralement le citoyens. Suite a cela l’adultère et la prostitution sont considérés comme de grands tabous et aussi le divorce est interdit. 

Les premières nouvelles et les premières émissions

La diffusion du journal commence à 20 heures 30 minutes. Le premier directeur, Vittorio Veltoroni est succédé en cinq ans par deux membres de la DC qui sont Massimo Rendina et Leone Piccioni. A la fin de l’année 1954, la télévision italienne a un prix très élevé étant donne que plus de 88 118 personnes s’y abonnent. Et le succès d’un télé réalité lancé en 1955, le quiz Lascia o Raddoppia, permettra l’accès de la chaîne dans les lieux publics et les divertissements de masses. Appart cela, i y a le succès du nouveau programme télévisé, Mike Bomgiorno, qui a atteint les 10 millions de téléspectateurs. Malgré le conditionnement, le journal reste encore le programme le plus regardé par le public alors l’information de masse est relise sur une période de deux ans. Ce programme d’information diffuse des de différentes sortes de cérémonie mais avec très peu actualité et d’événements judiciaires. L’année 1960, il y a la naissance de la tribune électorale suivie par la naissance de la tribune politique en 1970 soit un an plus tard avec des conférences de presse, alors les premiers chefs de l’opposition apparaissent enfin sur l’écran.     

Les nouvelles d’Enzo Biagi et du Carousel

En 1961, le deuxième réseau de télévision est entré en service, mais les informations restent l’apanage du premier réseau. La nouvelle est devenue plus vivante pendant une courte période, lorsque le nouveau directeur de la Rai, Ettore Bernabei, a fait appel à Enzo Biagi pour la diriger. Biagi retire de l’actualité une partie des ennuyeuses cérémonies officielles et des hommages aux ministres en exercice, mais ne la renouvelle pas comme il le souhaiterait et, après moins d’un an, préfère retourner à l’impression. En 1957, la publicité pour le Carousel a été insérée, en 1962 le premier “TV Rotocalco” est né, suivi l’année suivante par TV7.

La première liaison satellite et l’atterrissage sur la Lune

Dans la première phase de l’ère télévisuelle, les conditionnements et les limites quantitatives laissent aux journaux un grand espace d’information et d’intervention. Dans les hebdomadaires d’actualité, la concurrence du nouveau média se fait encore très peu sentir. La lecture de la vidéo nécessite le lecteur Flash d’Adobe. Obtenez la dernière version de Flash Player ou regardez cette vidéo sur YouTube. Le 12 juillet 1962, la première liaison par satellite entre les États-Unis et l’Italie a eu lieu. Des événements exceptionnels peuvent être vus par des millions et des millions de téléspectateurs au moment où ils se produisent. Le moment le plus grandiose et le plus étonnant est la retransmission en direct de la descente de l’homme sur la Lune, que les Italiens voient aux premières heures du 21 juillet 1969.

Le commencement

Au début, la RAI possède un monopole en Italie. Les premières émissions expérimentales de télévision ont commencé à Turin avec le EIAR. Ces transmissions ont été fermées au début de la Seconde Guerre mondiale. Les transmissions expérimentales recommencent après la Seconde Guerre mondiale. des émissions de télévision officielles commencent sous le nom de la RAI, télévision italienne. À cette époque, la télévision était un luxe pour quelques citoyens aisés, mais après l’achat de téléviseurs ont augmenté, beaucoup de gens peuvent y avoir accès chez des parents ou amis, ou dans les bars. Les programmes de l’unique chaîne durent quelques heures par jour, commencent à midi et se terminent vers 23 heures. Parfois, la RAI diffuse la nuit, notamment pour des directs avec le États-Unis pour des combats de boxe. En 1961 est créé une deuxième chaîne de la RAI comme voie alternative du premier programme. Ce second canal est administré par le Parti socialiste italien.

Le début de la fin du monopole de la RAI

Au début des années 1970, le monopole de radiodiffusion et de télévision de la RAI commence à tomber. Dans le nord de l’Italie, on peut recevoir des chaînes de télévision étrangères en langue italienne, comme Telemontecarlo qui diffuse en italien un programme depuis la Principauté de Monaco, TSI proposée pour les habitants italophones du canton suisse du Tessin et reçue jusqu’à Milan, ou encore TV Koper-Capodistria, qui diffuse depuis la ville Capo d’Istria pour la communauté italophone vivant dans certaines régions de Yougoslavie et dans les zones frontalières italiennes. En 1979 est ouverte la troisième chaîne de télévision de la RAI qui est administrée par le Parti communiste italien.

La fin du monopole de la RAI

Le monopole historique de la RAI a été contesté intérieurement dès 1971 par les télévisions locales diffusant par le câble. Elles ont été autorisées officiellement par la Cour constitutionnelle. Les chaînes hertziennes ont été autorisées, ce qui a abouti à un foisonnement important avec plus de 1200 chaînes recensées. La loi dite entre le système public et le système privé de radio-télévision a finalement été adoptée en août 1990. Au départ, il n’y avait pas de chaînes privées diffusées au niveau national mais plutôt au niveau régional, en l’occurrence dans le Nord de l’Italie avec une chaîne par région. Chaque chaîne avait sa propre programmation, sa propre publicités mais chacune avait une ampleur nationale. Le programme entre ces chaînes était évidemment différent d’une chaîne à une autre. Cela fut la norme en Italie bien qu’il n’y avait pas de cadre légal là dessus. Ce fut seulement l’arrivée de Mediaset avec le rachat l’une après l’autre de ces chaînes qui cassèrent ce système ce qui donne aujourd’hui le système tel que l’on connaît aujourd’hui. La télévision italienne privée est dominée par le groupe de Silvio Berlusconi Fininvest, et le rôle tenu par les télévisions de son groupe lors de son accession au pouvoir est sujet à controverse.