Yin et Yang : Quelle est leur signification ?

La culture du viol : de quoi s’agit-il ?
octobre 1, 2020
Les origines du poisson d’avril
octobre 1, 2020

Le concept de Yin et de Yang est très ancien, il se trouve à la base de la philosophie et de la pensée chinoises. Ce concept est le symbole de la dualité existant dans chaque élément dont l’Univers est composé : deux entités opposées et complémentaires qui forment la totalité. Cette conception est présente dans le taoïsme, un système philosophique et mystique qui est devenu plus tard une religion basée sur les enseignements du philosophe Laozi ainsi que dans le confucianisme développé par les enseignements du philosophe Confucius.

Principes

Le cosmos tout entier repose sur les deux principes opposés Yin et Yang : l’un ne peut exister sans l’autre, tout comme la nuit ne peut exister sans le jour et vice versa, c’est-à-dire qu’ils sont interdépendants. Aucun élément de l’univers ne peut être seulement Yin ou seulement Yang. Chacun de ces deux éléments contient la graine de son contraire, tout comme chaque femme porte en elle une partie masculine et chaque homme une partie féminine. Ils sont complémentaires les uns des autres, se nourrissant mutuellement pour être en équilibre. Cependant, des déséquilibres peuvent se produire. Ce déséquilibre se présente sous quatre formes : excès de Yin, insuffisance de l’autre partie, excès de Yang, insuffisance de l’autre moitié. L’action complémentaire et alternée du Yin et du Yang déplace tout dans l’univers, opérant dans le Temps et l’Espace. Il constitue le microcosme et le macrocosme. Des interactions de ces deux éléments naissent le mouvement et la vie dans l’univers.

Éléments de la dualité

Les idéogrammes avec lesquels le concept est écrit peuvent être traduits par “le côté ombragé de la colline” pour le Yin et “le côté ensoleillé de la colline” pour le Yang. La tradition attribue à Yin la nature féminine, la Lune, l’obscurité, la nuit, le froid, la passivité, l’inertie, la faiblesse, le négatif, l’hiver et l’automne, l’humidité, le caché, l’introverti, le bas, la terre, l’eau, le vide, les énergies destructrices et l’ouest. Elle est représentée par la couleur noire. Le Yang en revanche, est attribué à la nature masculine, le Soleil, la lumière, le jour, la chaleur, l’activité, le mouvement, la force, le positif, l’été et le printemps, le sec, le manifeste, l’extraversion, le haut, le ciel, le feu, le plein, les énergies vitales et l’est. Il est représenté par la couleur blanche.

Symbole

Les principes de ces deux éléments sont effectivement exprimés dans le symbole bicolore appelé T’ai Chi Tu, le diagramme de Taiji. En l’observant, on peut remarquer la subdivision particulière en deux parties égales, symétriquement opposées par une courbe verticale en forme de S. La partie noire correspond au Yin, la partie blanche au Yang et leur égalité symbolise l’harmonie entre les deux composantes. Cette représentation particulière garantit que les périmètres du Yin et du Yang sont égaux au périmètre de toute la circonférence. Aussi appelés “les deux poissons, Yin et Yang”. Chaque partie du poisson comporte un point rond représentant la graine du principe opposé : la partie blanche, Yang, contient une graine Yin, noire, tandis que la partie noire, Yin, contient une graine Yang, blanche. Cela représente le concept de leur alternance et de leur interpénétration. Le T’ai Chi Tu doit être imaginé en mouvement circulaire continu, ce qui représente une évolution continue.

Cyclicité de la nature

La signification du Yin et du Yang se manifeste dans la nature qui nous entoure. Les jours et les nuits s’alternent progressivement, c’est-à-dire que le Yang, la lumière, augmente au fur et à mesure que la journée avance et diminue ensuite avec le coucher du soleil, tandis que le Yin, l’obscurité, augmente e le matin, la lumière du Yang pénètre l’obscurité du Yin qui le soir enveloppe la lumière dans son obscurité. Le Yin et le Yang ne sont pas mutuellement exclusifs, mais c’est leur relation mutuelle qui change.

Ce phénomène se produit de la même manière durant les saisons tout au long de l’année. À l’équinoxe de printemps, le jour et la nuit s’équilibrent. Au fil des mois, les jours s’allongent, le Yang, la lumière, commence à augmenter jusqu’à atteindre son maximum au solstice d’été. Puis les jours deviennent de plus en plus courts et la lumière, Yang, diminue jusqu’à l’équinoxe d’automne et le jour et la nuit s’équilibrent à nouveau. Maintenant, c’est le Yin l’obscurité qui domine jusqu’à ce qu’elle atteigne son apogée au solstice d’hiver. Au fil des mois, l’obscurité diminue de plus en plus et la lumière augmente jusqu’à ce que le prochain équinoxe de printemps soit à nouveau équilibré. Dans le cycle cardiaque, la systole, phase de contraction du cœur, est suivie de la diastole, phase de relaxation du muscle cardiaque. La cyclicité des deux principes est l’explication de tous les phénomènes naturels. Le Yin et le Yang sont la dualité motrice de la mécanique cosmique et le microcosme humain correspond au macrocosme.

Application des principes dans d’autres contextes

Le concept de Yin et Yang est appliqué dans d’autres domaines, comme dans la médecine traditionnelle chinoise, où la maladie est considérée comme une rupture ou une altération de l’équilibre et de l’harmonie des deux éléments, dont chaque être humain est porteur. Leur maintien en équilibre garantit le bien-être psychophysique. Les arts martiaux chinois sont également liés aux principes du Yin et du Yang, ainsi qu’à la divination du I Ching, le Livre des Changements qui est un ouvrage très ancien utilisé au niveau populaire pour prédire l’avenir, tandis que par les érudits pour analyser les aspects philosophiques et mathématiques.