Le VPN, un outil de sécurité indispensable pour les utilisateurs aux données sensibles

Un nomade numérique: qu’est-ce que c’est?
juillet 2, 2020
Pourquoi le phishing fonctionne et comment se protéger ?
juillet 2, 2020

Qu’est-ce qu’un VPN ?

Il n’existe pas de définition simple du VPN – pas même des instructions générales. L’abréviation VPN signifie Virtual Private Network (réseau privé virtuel). Ça a l’air génial, non ? Au moins, la signification du mot “réseau” est claire dans ce cas – simplement un réseau.

Le terme “privé” est également clair : le réseau n’est donc “pas public”. Un tel réseau n’autorise donc que les participants qui ont certaines autorisations.

Tout d’abord, toute personne qui accède au réseau privé et aussi tout ce qu’elle partage sur celui-ci doit être marquée afin de pouvoir distinguer l’utilisateur et les données des “étrangers”. En outre, il est extrêmement important de crypter les informations.

Et bien sûr, l’intégrité de cette connexion privée doit être maintenue afin qu’aucun étranger n’y ait accès et qu’il soit possible de s’assurer que les messages proviennent uniquement de sources fiables et que les informations n’apparaissent nulle part en texte clair. Il s’agit donc d’une question de vie privée, comme dans les soirées des riches et des célébrités : tout le monde en a entendu parler, mais personne ne sait ce qui se passe.

Revenons au terme “virtuel”. C’est assez facile à expliquer : cela signifie que le réseau est séparé de la base physique (le réseau ne se soucie pas du nombre de canaux qu’il contient, car il est transparent et entièrement accessible à toute personne y ayant accès). D’autre part, dans la plupart des cas, le réseau virtuel n’appartient pas au propriétaire du réseau physique.

La plupart des entreprises exigent, par exemple, qu’un ordinateur portable ou un autre appareil mobile qui accède au réseau de l’entreprise via un réseau (câblé ou sans fil) le fasse via une connexion VPN. La manière dont ce lien est établi n’a pas d’importance. Dans la plupart des cas, cela se fait via un raccordement public qui n’appartient pas à la société. Une telle connexion est appelée “tunnel” – un terme qui reviendra plus souvent par la suite.

Pourquoi une nécessité pour le VPN ?

L’exemple de l’ordinateur portable se connectant au réseau de l’entreprise depuis quelque part est l’une des applications les plus courantes du VPN. Pour l’utilisateur, tout est comme d’habitude (lorsqu’il n’est pas au bureau, mais à la maison, dans un café ou en voyage d’affaires) et il peut facilement accéder à toutes les données et services de l’entreprise.

En outre, le VPN est généralement activé par défaut sur tous les appareils des employés dans les entreprises soucieuses de leur sécurité. L’accès à l’internet passe alors également par le réseau de l’entreprise et est surveillé par l’équipe de sécurité.

Le deuxième domaine d’application, également très utilisé, est assez similaire, dans ce cas, ce ne sont pas des utilisateurs individuels qui se connectent à un réseau d’entreprise, mais une succursale entière ou un immeuble de bureaux entier. L’objectif est le même : intégrer les bureaux et les employés situés en dehors du siège social dans une seule organisation connectée. Tout le monde peut utiliser le VPN pour construire un réseau d’entreprise allant des multinationales aux exploitants de plusieurs friteries réparties dans la ville.

Des utilités alternatives du VPN

Le VPN peut également connecter de simples caméras de surveillance, des systèmes d’alarme et d’autres dispositifs. Et parce que les VPN sont si faciles à mettre en place (parce qu’il n’y a pas besoin de faire passer de câbles), ils peuvent même être utilisés au sein d’une entreprise pour séparer les départements et leurs systèmes des autres départements.

Les VPN sont régulièrement utilisés pour connecter les serveurs et les grappes d’ordinateurs afin de fournir une plus grande disponibilité et une meilleure redondance. La popularité des VPN est liée à la propagation des réseaux en nuage. Et les VPN de tous les exemples ci-dessus sont généralement mis en place et exploités pendant de nombreuses années.

L’opposé de ces VPN permanents sont des connexions basées sur des sessions. Ils sont utilisés pour donner accès à des services qui traitent des informations financières, sanitaires et juridiques confidentielles. Un exemple de cela : Dans nos conseils pour protéger les appareils Android et iOS, nous avons recommandé d’utiliser une connexion VPN sécurisée vers un nœud de confiance (votre propre routeur d’un fournisseur VPN) lors de la connexion à un réseau public, afin que les données soient protégées contre les pirates informatiques.

Les VPN sont aussi en mesures de contourner les restrictions imposées par la région géographique de l’utilisateur, ce qui peut entraver son travail en ligne durant un voyage. Selon un rapport de GlobalWebIndex, rien qu’en 2014, plus de 166 millions de personnes utilisaient des VPN pour accéder à des réseaux sociaux.

Un outil de sécurité efficace, discret et à double tranchant

Les VPN sont donc très pratiques, utiles et de plus en plus populaires. Nous avons expliqué cette technologie ici tout simplement, dans le monde réel il y a beaucoup plus de détails de nature technique et juridique. Et bien sûr, vous pouvez toujours analyser les applications VPN les plus populaires – mais nous le ferons dans un autre article.

Attention, bien les services VPN sécurisent efficacement la diffusion de données sur internet, ils ne sont pas immunisés aux attaques informatiques. Ainsi, toutes données présentes sur les serveurs des fournisseurs d’accès VPN ayant été piratés mettront ironiquement à disposition des hackeurs la totalité des informations « sécurisées. Il est donc fortement déconseillé de recourir à des VPN gratuits car ils ne sont équipés du même niveau de sécurité que les VPN à souscription.