Traduire son permis de conduire : qu’est-ce qu’une traduction assermentée ?

traduction assermentee

Si vous devez prendre la route dans un pays étranger, il faut vous renseigner sur les conditions de validité de votre permis de conduire. Dans certains pays, vous devrez faire traduire ce document par un traducteur assermenté.

Qu’est-ce que la traduction assermentée ?

Cette formalité concerne des documents officiels, comme les actes d’état-civil ou les passeports. La traduction assermentée de permis de conduire est également une démarche fréquente. Pour que la traduction soit reconnue exacte, et par conséquent recevable, il est nécessaire qu’elle soit effectuée par un professionnel reconnu. Pour être agréé, ce traducteur doit prêter serment auprès du tribunal compétent. Selon la langue de traduction concernée, les traducteurs peuvent être assermentés en France ou à l’étranger, à chaque fois devant les autorités compétentes. Le traducteur est dès lors à même de délivrer les traductions certifiées qui lui sont demandées. Le texte de votre permis sera ainsi traduit de façon rigoureusement exacte, avec une mise en page conforme au modèle. La traduction du document prend en compte toutes les normes en vigueur. Une relecture rigoureuse, et comparative, constitue une garantie supplémentaire de la parfaite conformité du texte avec l’original. Cette exactitude de la traduction est garantie en outre par la signature et le sceau du traducteur. Dans certains pays, la légalisation de la signature du traducteur peut être demandée. Il vous appartient donc de vous renseigner sur cette formalité avant d’entreprendre le voyage.

Les pays de l’UE et de l’EEE

Si vous circulez dans l’un des pays de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen, vous pourrez utiliser votre permis français, quelle que soit la durée de votre séjour. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de posséder un permis international. Il n’y a pas lieu non plus de procéder à un échange avec un permis local. De ce fait, la traduction de permis n’est pas nécessaire.

Les autres pays

La situation est différente dans les pays qui n’appartiennent ni à l’UE ni à l’EEE. Pour obtenir l’autorisation d’y circuler, certaines conditions sont requises. Le conducteur doit avoir l’âge légal et son permis doit être valide. Il doit avoir été délivré par les autorités du pays de résidence. Par ailleurs, certains pays ont signé avec la France des conventions d’échange. Cet accord est réciproque. Il permet donc aux ressortissants des pays concernés d’échanger leur permis contre un permis local. Pour être valable, cette démarche doit s’accompagner d’une traduction du document. Cette traduction de permis de conduire doit avoir été faite par un traducteur certifié, assermenté auprès de l’autorité judiciaire. Avant de gagner votre destination, il est préférable de recourir aux services d’une agence de traductions assermentées. Ses traducteurs professionnels, qui ont tous prêté serment auprès des tribunaux compétents, vous procureront la traduction nécessaire à l’échange de votre permis. Si votre séjour est temporaire, il est possible, dans certains pays, de faire les démarches nécessaires sur place et d’obtenir ainsi la traduction du permis de conduire. Cependant, la procédure prend du temps et peut se heurter à certaines difficultés. Si le pays dans lequel vous comptez prendre le volant n’a pas signé de convention d’échange réciproque avec la France, il peut vous être demandé, en cas de séjour prolongé, de vous soumettre aux épreuves du permis local. Assez souvent, cependant, les autorités de ces pays acceptent de procéder à un échange de permis, si le document est accompagné d’une traduction assermentée.