Quelques solutions pour réduire vos impôts sans complexité

réduire impôts sans complexité

Les impôts sont des obligations financières que toutes personnes exerçant une activité professionnelle doivent payer. Il n’y a pas d’exception que ce soit pour les célibataires ou les personnes mariées. Ces charges fiscales sont considérées comme un véritable fardeau, car en dehors des factures et d’autres obligations financières qui pèsent pour chacun, la somme imposée par le fisc ne cesse d’augmenter. Bien que payer des impôts soit obligatoire, il existe quand même plusieurs façons de réduire considérablement ces charges fiscales selon les experts en fisc. Alors, vous souhaitez savoir quelles sont les meilleures alternatives pour payer moins d’impôts avec toutes les possibilités de défiscalisation? Retrouvez dans cet article les différentes manières qui s’offrent à vous.

L’investissement immobilier locatif : une solution traditionnelle

Quand on parle de réduction significative des impôts, la majorité des experts en fisc vont sûrement vous conseiller en premier, d’investir dans l’immobilier si vous avez les moyens nécessaires. Concrètement, il s’agit d’investir dans l’immobilier locatif. En effet, l’immobilier est une valeur sûre à la fois rentable, mais qui vous offre également l’opportunité de payer moins d’impôts ? Ceci grâce aux lois mises en place par l’État même à savoir :

  • La loi de Pinel : vous avez sûrement déjà entendu parler de la loi de Pinel. Son principe est simple. L’investisseur, après avoir fait l’acquisition d’un bien immobilier neuf, devra s’engager à le mettre en location sur une période de 6 à 12 ans afin de bénéficier d’une réduction d’impôts allant de 12 à 21 %. Toutefois, cette loi ne pourra s’appliquer que si la valeur réelle du logement ne dépasse pas les 300.000 euros.
  • Le dispositif de Malraux : dans la mesure où l’investisseur entre en possession d’un immobilier ancien qui requiert des travaux de rénovation, le dispositif de Malraux joue un rôle important. Il s’agit ici d’une loi qui permet aux investisseurs de bénéficier d’une réduction sur la charge fiscale. Cette réduction est calculée par rapport aux tarifs des travaux réalisés. La limite de cette réhabilitation est de 100.000 euros par an. Il est tout aussi important de prendre en connaissance du fait que le dispositif de Malraux entrera en vigueur seulement si le logement se trouve dans une zone de sauvegarde ou dans une zone de protection de patrimoine architectural urbain paysager (ZPPAUP).
  • Le dispositif de Censi-Bouvard : ce dispositif permet de défiscaliser toute personne étant un loueur en meublé non professionnel. Même s’il existe 2 statuts de loueur en meublé : le statut professionnel et le statut non professionnel, le dispositif de Censi-Bouvard ne s’applique uniquement que pour le statut de loueur meublé non professionnel. Les investisseurs qui sont entrés en possession d’un logement neuf pourront par la suite bénéficier d’une réduction d’impôt qui équivaut à 11 % de l’investissement initial et 50 % de rabattement sur les revenus locatifs.

Retrouvez plus de détails sur l’investissement immobilier locatif ainsi que la simulation défiscalisation et cliquez ici pour en savoir plus.

L’épargne retraite

Pour s’assurer un avenir sans contrainte financière, il est préférable dès à présent d’investir dans un plan d’épargne retraite. Vous avez le choix entre plusieurs dispositifs qui seront soustraits de votre revenu imposable entre autres le PERP. En effet, le plan d’épargne retraite populaire est le plus prisé et est le plus rentable en matière de réduction d’impôt. De plus, c’est le dispositif le plus accessible de tous. Son principe de fonctionnement est simple : il offre la possibilité à chacun de soustraire de son investissement, que ce soit ponctuel ou programmé, 10 % de son revenu professionnel.

En dehors du PERP, il existe également un autre dispositif qui permet de bénéficier d’une réduction d’impôt. Il s’agit du contrat Madelin. Mais contrairement au PERP, ce dispositif s’oriente vers les travailleurs non salariés connus sous l’acronyme de TNS. Ces travailleurs, par la suite de ce contrat de Madelin, pourront déduire 10 % de leur investissement de retraite. Ce n’est pas tout, car en fonction de leurs bénéfices, ils gagneront un pourcentage supplémentaire qui peut aller de 10 à 15 %.

Le travail à domicile : une solution sans complexe pour les foyers

Savez-vous qu’effectuer des services et des emplois à domicile vous permettra aussi de payer moins d’impôts ? Surtout dans le cadre de services à la personne et ce, que l’emploi soit temporaire ou permanent. Les services à la personne concernent entre autres la garde d’enfant (le babysitting), les services de soutien pédagogique (professeur à domicile), les travaux de jardinage ainsi que les services d’entretien de mobilier. Toute personne travaillant dans le secteur d’emploi à domicile avec un plafond fixé à 12.000 euros, obtiendra par la suite un crédit d’impôt de 50 %. Toutefois, le plafond sera plus élevé et pourra attendre les 20.000 euros par an si la personne travaillant dans le service à domicile prend en charge de l’accompagnement de personne souffrant d’invalidité.

Vivre de manière écolo : une meilleure alternative pour réduire les impôts

En dehors de l’immobilier, du plan d’épargne retraite et des services à domicile, un autre moyen de pouvoir réduire ses impôts sans complexité est d’adopter un mode de vie écolo. Suite à la demande des organisations qui se mobilisent pour la préservation de l’environnement, l’État a veillé à ce que les personnes, sachant contribuer à la protection de l’environnement, bénéficient d’un avantage fiscal. De ce fait, le 1er septembre 2014, le CITE a été mis en place. Il s’agit d’un Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique dont le principe est de permettre à toute personne effectuant des travaux de rénovation dans un cadre énergétique, de soustraire de leur charge fiscale, près de 30 % des dépenses pour les travaux. Seulement, le plafond pour les dépenses est fixé à 8000 euros pour les célibataires et double pour les couples mariés.

Toujours dans le concept de protection de l’environnement, l’achat d’une voiture électrique ou d’un véhicule non polluant roulant au gaz de pétrole liquéfié permet également d’obtenir un crédit d’impôt. Concrètement, vous obtiendrez un « bonus écologique » qui peut aller jusqu’à 5000 euros en fonction du taux de rejet de CO2 de votre nouveau véhicule.

Les alternatives originales pour payer moins d’impôts

Mis à part tout ce que nous venons de citer ci-dessus, il existe également d’autres alternatives originales pour pouvoir réduire votre charge fiscale en toute simplicité. D’abord, nous vous recommandons de ne pas hésiter à faire des dons, car d’une manière générale, vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt qui peut aller jusqu’à 75 % de l’argent que vous offrez. La seule condition est que vos dons numéraires ou sous forme de bourses obtiennent une reconnaissance en tant qu’utilité publique. Sinon, pourquoi ne pas aussi penser à investir dans une PME ? Le taux de réduction d’impôt peut aller jusqu’à au moins 18 %.