Qu’est-ce que le Calorifugeage ?

Calorifugeage

En France, faire des économies d’énergie est une préoccupation importante pour de nombreux foyers. Notamment en ce qui concerne le chauffage et l’eau. Profiter pleinement des équipements et réduire les coups financiers de sa consommation énergétique sont des enjeux de premiers plans. Le volume et la taille du bâtiment à chauffer étant des détails importants à prendre en compte. Entreprendre des travaux de calorifugeage peut permettre de résoudre l’équation. Mais de quoi s’agit-t-il?

Comprendre ce qu’est le Calorifugeage

On cherche tous à profiter pleinement du confort de notre foyer à moindre coût. Lorsque l’on parle d’isolation thermique, on pense aisément à celle des fenêtres, des portes, des murs ou des combles. Mais prendre en compte l’isolation des tuyauteries qui drainent l’eau chaude nécessaire à notre mode de vie ne vient pas spontanément à l’esprit. Pourtant cela joue un rôle important pour quiconque aspire à optimiser sa consommation. Il faut savoir que les pertes de température sont plus importantes lorsque votre réseau de canalisations traversent des zones non chauffées. Ces pertes augmentent avec l’éloignement des pièces et celui du foyer où l’eau chaude est générée. Les bâtiments collectifs sont des exemples parfaits de ce type de configuration. Les pertes peuvent donc y être considérables. Le calorifugeage consiste justement à isoler ces tuyaux du réseau et répondre efficacement à ces contraintes. De nombreux avantages peuvent motiver votre décision d’entreprendre ces travaux de rénovation énergétique à commencer par la prime énergie.

Les avantages du Calorifugeage

Comme nous l’avons déjà évoqué, le premier bénéfice à tirer pour un particulier est de pouvoir contenir la perte en énergie que l’absence d’isolation entraînerait fatalement. Ce qui implique pour vous le contrôle de la température des pièces chauffées et de l’eau consommée pour vos besoins domestiques. Le gain est immédiat puisque la maîtrise de vos dépenses énergétiques a pour conséquence un meilleur contrôle de votre facture énergétique. On évoque une réduction pouvant aller jusqu’à 10% de vos dépenses annuelles. D’un point de vue financier l’affaire est donc très intéressante d’autant plus que les coûts d’une opération de calorifugeage s’avère peu onéreux. En outre, si vous prenez la décision d’entamer cette rénovation de vos installations, vous pouvez bénéficier de subventions par l’intermédiaire des Certificats d’Économie d’Énergie. Ces aides peuvent couvrir la totalité de vos frais. Le jeu en vaut donc la chandelle à condition de ne pas négliger certains points.

Les écueils à éviter si le Calorifugeage vous intéresse

Avant d’entreprendre des travaux chez vous, il est important de vérifier la configuration de vos installations pour déterminer vos besoins. Pensez à réclamer un audit énergétique est un bon réflexe. En effet si votre réseau ne traverse pas de zones froides et si les pièces de votre logement ne sont pas éloignées, l’opération n’est peut être pas nécessaire. Par ailleurs, vérifiez votre éligibilité si vous comptez sur une prise en charge intégrale des coûts. Certes ceux qui ne peuvent prétendre à cette aide peuvent obtenir des tarifs préférentielles très intéressants. Encore faut-il pouvoir s’acquitter de la différence. Enfin, en cas d’échanges avec des prestataires ou des professionnels et avant de s’engager auprès d’eux, il est prudent de se renseigner sur leurs conditions générales d’utilisation. Faites particulièrement attention aux clauses abusives qui peuvent parfois vous désavantager. A-priori, la loi protège les consommateurs contre celles-ci mais autant faire preuve de prudence et économiser de longues démarches pour faire valoir ses droits. Enfin, soyez attentif à la partie qui traite du cas fortuit , pour plus d’infos, cliquez ici. Toutes ces considérations générales sont importantes alors ne faites l’impasse sur aucun détail.